googleedae4ef33332cf10.html ACTIONS CULTURELLES | Theatre De L'hydre | Limoges

Théâtre de l'Hydre, compagnie située en Haute-Vienne

©théatredelhydre

« Longs courriers »


Longs courriers est un projet éducatif et socio-culturel au sein du Lycée Saint Exupéry.


Ce projet s’inscrit sur une durée de 2 ans et s’adresse aux élèves à besoin éducatifs particuliers ainsi qu’aux élèves allophones répartis en 2 groupes de 10 à 12 participants.


C’est une traversée au long cours du processus de création théâtrale.
Cette aventure s’articule autour de la découverte et de la pratique de deux disciplines fondamentales du théâtre : l’art de l’acteur d’une part et l’écriture.


Au cours de la première année de ce périple, les participants sont invités à découvrir les rudiments de l’art de l’acteur et plus  particulièrement ceux qui permettent de développer l’aisance en public, la confiance en soi, la prise de parole publique, l’écoute, la confiance en l’autre.
Parallèlement à ce travail, les participants seront également invités à explorer les chemins de l’écriture autour de trois thématiques  autobiographiques diversifiées sous l’égide bienveillant de Fanny Dupuy, professeure référente du Lycée Saint-Exupéry, et de Christian Bena Toko, jeune auteur francophone originaire de la République Démocratique du Congo.


Au terme de cette première année, Christian Bena Toko écrira une œuvre dramatique inspirée par les travaux d’écriture des élèves participants. Il importe ici de mettre en valeur les qualités créatrices de chacun(e), tout en leur permettant de prendre conscience que leur vie propre est digne d’être contée, digne d’être la source d’inspiration d’une œuvre artistique.


Après une brève escale estivale, nous appareillerons pour la deuxième étape de ce voyage qui consistera à la mise en scène de cette œuvre dramatique pour qu’elle puisse voir le jour lors des « Nouvelles Zébrures » en mars 2021.


Il s’agit donc, après l’étude séparée de l’art de l’acteur et de l’écriture dramatique, d’unir ces deux pratiques pour leur donner corps, pour leur insuffler vie.
Forts du travail accompli durant la première année, les participants seront invités à parfaire les capacités acquises pour aguerrir leur  expression tant sensible qu’intellectuelle.
Il résulte de cette aventure un nouveau champs d’exploration : la connaissance de soi, ce curieux étranger en perpétuelle construction.

 

Stéphane Bensimon